Retour sur expérience : Canon 550D vs Nikon D700

C'est la première fois que je testais et du Nikon et un boitier Full Frame Edit : je suis bête, j'avais essayé un D3 + 400mm l'année passée

Propriétaire d’un Canon 550D depuis deux ans, un ami m’a prêté un Nikon D700 pour couvrir un mariage en Australie. Récit d’un retour sur expérience :

Mais certains ici me diront peut-être que ce comparatif ne vaut rien, que je compare des poires et des patates ou que le matériel ne fait pas le photographe. Aux premiers, je dirais que ce comparatif est à lire sur deux axes : Canon contre Nikon et Full Frame contre APS-C, aux seconds je rétorque que je n’aurais pas pu couvrir aussi facilement le mariage de Sarah et Félix avec mon 550D, surtout en condition de lumière difficile.

A la base c’était un pari osé que de partir couvrir un tel événement avec du matériel que je ne maitrise pas. Mais j’aime les défis et je me suis préparé au mieux pour l’occasion. Premièrement en lisant le manuel (et ça combien de gens ne le font pas et se plaignent ensuite que ça ne fonctionne pas), deuxièmement en m’entrainant et en utilisant le matériel autant que faire se peut avant le grand jour. Ainsi, au moment de la cérémonie j’avais déjà près de 900 déclenchements dans l’index. Et si ça ne suffisait pas, le marié m’avait prêté son D90 qui m’a permit de faire quelques images au 10.5mm fisheye ou 80-200mm à soufflet.

Combo D700 + 50mm f/1.4 : un régal

Prise en main

Ce que j’ai trouvé le plus dur, c’est que tout est inversé chez les jaunes : il faut tourner la roue à gauche pour sur-exposer, il faut dévisser dans le mauvais sens pour changer l’objectif et le zoom fonctionne aussi dans l’autre sens. Rien de bien logique et que de frustration cela provoque !

Les menus Nikon sont très fouilli et peu intuitifs mais les possibilités de réglage infiniment plus développées que dans l’entrée de gamme Canon. Au hasard, pouvoir changer de fuseau horaire (pratique en allant à Sydney), l’intervalomètre, la vélocité de l’AF dynamique, la double exposition et plein d’autre chose que je n’ai pas eu le temps d’essayer.
A contrario, je n’ai pas aimé la visualisation des images, qui ne permet pas d’afficher les paramètres de prise de vue, l’histogramme et les zones brulées en même temps.

Par contre j’ai aussi changé quelques habitudes pour l’occasion, et cela m’a fait du bien : moi qui ai l’habitude d’utiliser le collimateur central et recadrer, j’ai découvert la joie de 51 points AF, sélectionnable avec le joystick. Couplé avec le mode suivi continu et le mode de mesure spot, c’est parfois vachement pratique.

Sélectionner un collimateur + mesure spot : Bingo

Ergonomie

Au niveau ergonomique, je n’ai pas aimé le grip avec un déclencheur beaucoup trop sensible et un joystick trop dur. Les boutons du boitier sont eux généralement pratique mais il n’y a pas de touche iso qui permet de passer du mode Auto à une valeur fixe, il faut alors naviguer dans les menus : scandale !
Moi qui apprécie également la légèreté et la discrétion (relative) du 550D, avec un D700 muni du 24-70 et d’un flash cobra sur la griffe, pas besoin de pousser pour s’afficher comme photographe professionnel. Après 1h de reportage et un bon millier de déclenchement j’avais les doigts et l’avant-bras engourdis. Heureusement que j’avais la sangle Blackrapid qui transfère le poids sur l’épaule et non pas dans la nuque.

Performances

L’AF est réactif, précis, du pur bonheur. Une autre option super pratique et qui me fait voir rouge, enfin Jaune : pouvoir sélectionner un temps d’obturation minimal, par exemple 1/200s et ainsi éviter un flou de bouger ou de mouvement. Dite-moi que c’est possible de le faire sur le 5D Mk II(I) sinon je switch chez Nikon ! Le fait de pouvoir corriger l’exposition avec le bouton +/- en mode Manuel (c’est à dire que l’ouverture et le temps sont fixes, seuls les iso évoluent) me manque chez Canon et m’inciterait aussi à basculer chez la concurrence. Par contre 200 iso natif, ce n’est vraiment pas pratique pour les petites profondeurs de champs au grand jour ou les poses longues de nuit…

J’ai trouvé la mesure d’exposition très précise, même trop précise : pendant la cérémonie, les conditions de lumière étaient assez difficile, notamment en contre-jour. Alors j’ai sur-exposé de manière générale la scène de 2/3 IL et je me suis retrouvé avec la robe de la mariée complètement surexposée et sans détail dans les hautes lumières. Sur le coup je dis merci à Lightroom qui a fait de l’excellent boulot de récupération.

Merci à Lightroom pour la récupération des hautes lumières

Je n’ai rien à redire sur les optiques que j’ai essayé, c’est à dire les Nikon AF-S 50mm f/1.4, 24-70mm f/2.8, et 10-24mm f/3.5-4.5 (ainsi que les Nikon DX 35mm f/1.8 et 80-200 f/2.8 que j’ai essayé sur un D90). Seul le Nikon 10.5mm f/2.8 fisheye m’a un peu déçu au niveau du piqué mais j’avais tendance à l’utiliser aux ouvertures extrêmes et à iso élevés. Le problème le plus embêtant somme toute, est la bague de zoom et la vis d’objectif qui sont à l’envers.
Malheureusement je n’ai pas eu le temps d’utiliser le Creative Lightning Mode de Nikon (utiliser le flash en mode déporté) et je ne maitrise pas le i-TTL. Pour moi rien ne vaut le mode Manuel et les Cactus V5.

Pour et contre

Nikon D700 : les +

  • 51 point d’AF avec AF sélectif, dynamique & suivi 3D
  • Viseur confortable
  • Rafale rapide et possibilité de choisir une cadence rapide et une plus lente
  • Seuil de temps d’obturation minimal
  • Fuseau horaire
  • Paramètres personnalisables selon l’utilisateur
  • Possibilité de corriger l’exposition en mode Manuel (influence sur les iso)
  • Qualité en basse lumière époustoufflante

Nikon D700 : les –

  • Iso 200 natif
  • Pas de touche qui permet de passer d’iso automatique à une sensibilité précise
  • Pas d’histogramme, zone brulée et paramètres pdv en même temps
  • Molettes inversées
  • Bagues inversées
  • Protéger les images ne sert à rien si on formate la carte, grrrr
  • Prix

Canon 550D : les +

  • Poids (475g nu contre contre 1kg)
  • Iso 100 natif
  • Écran bien défini et au format 2/3
  • Érgonomie des menus
  • 18 Mpx

Canon 550D : les –

  • Seul le collimateur central est croisé (sur 9)
  • Pas de vitesse minimale
  • Pas de possibilité de corriger l’exposition en mode Manuel
  • APS-C
  • Paramètres bien moindre et moins développés que chez Nikon
Si j’oublie des trucs ou que vous avez une expérience à partager, partagez-la dans les commentaires.

Bilan

Au final, je suis tombé amoureux du rendu du Full Frame. Si Canon permet de de paramétrer une vitesse mini et de corriger rapidement l’expo en mode M, c’est tout ce qu’il me faut. Sinon il faudra que j’attende un remplaçant du D700 qui ne fait pas 36 Mpx avec 100 iso natif et je serais heureux. Mais en attendant, il faut que je gagne des sous…

Publicités

7 réflexions sur “Retour sur expérience : Canon 550D vs Nikon D700

  1. Sur le 5DII, il y a une option « Exposition Vitesse synchro en mode Av » :
    0: Auto
    1 : 1/200- 1/60 Auto
    2 : 1/200 (fixe) (ici, je ne comprends pas pourquoi on passe pas en P si on ne veut modifier qeu les ISO…)

    C’est, à ma connaissance, le seul paramètre qui permet de fixer une vitesse. Je n’ai jamais utilisé cette fonction.

    Tu parles de « Possibilité de corriger l’exposition en mode Manuel (influence sur les iso) ». Cette fonction existe chez Canon aussi. C’est la fonction P… Je pense qu’elle est présente sur le 550D aussi.

    Sinon, moi aussi je suis tombé amoureux du FF… mais c’est vrai que le 5DII souffre de quelques lacunes : un AF pas super performant (9 collimateurs…), pas de gestion de flash à distance, pas d’intervalometre, pas de flash popup (qui me sert parfois à déboucher les ombres), etc.
    Le 5DIII est meilleur, mais n’est toujours pas aussi complet que le D800, qui est annoncé moins cher que le 5DIII ! C’est à n’y rien comprendre…
    Par contre, le rendu des images du 5DII est vraiment VRAIMENT génial ! ‘Fin, je suis passé d’un 450D à un 5DII l’été passé, et j’ai été vraiment bluffé par la différence !

    • Ce que tu me parles-là, Florent, c’est la vitesse de synchro flash : celle qu’il ne faut pas dépasser en utilisant un flash. L’option dont je parle est de fixer un seuil dans le temps d’obturation : par exemple 1/50s si je suis avec un 50mm, 1/1000 si je photographie du sport, etc. Si pour exposer ma scène j’ai les valeurs 1/50s f/4 100iso mais une vitesse limite de 1/100s, l’appareil va fixer les valeurs 1/100s f/4 et 200iso.

      La correction d’exposition en mode Manuel est basée sur le même principe : 1/50s f/4 et 100iso. A l’aide de la correction rapide de l’exposition +/-, je surexpose de 1IL et l’appareil monte à 200 ISO. Pratique si je corrige par 1/3 d’IL et que je veux pas me soucier des iso (qui sont limités à 3200 par ex). Il me semble pas que le mode P permet de faire ça (à ma connaissance il aurait plutôt tendance à laisser les iso fixe et changer l’ouverture et la vitesse).

      Un D800 reviendrait plus cher au final : il faut changer tout le parc informatique xD

  2. Content que ça t’aies plu.
    Tu as déjà testé un 5Dii? Ce serait plus comparable.
    Pour les 200 iso natif, tu peux quand même passer à 100 et 50. Perte théorique de dynamique mais j’ai rien remarqué.
    Si tu envisages un 24×36 jaune, le D3s en occase est une bonne affaire. Si je voulais changer de boîtier, il me ferait plus envie qu’un D800 pour à peu près le même prix. Mais faut aimer les monoblocs. Avec un objectif lourd (souvent le cas en 24×36), je trouve que la prise en main est meilleure.

  3. On entend que Nikon devrait sortir qqch en automne, mais je suis pas sûr qu’on aura droit à un mini D4 pour la moitié du prix. A voir.

Ton avis m'intéresse :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s