ITW // Doumai Vision : flasheur

Extrait d’une séance client Baby Vision

Ce soir j’accueille Dominique Casanova, aka Doumai. Co-fondateur du collectif Strobi, il a un peu moins de cheveux que Niko Vallet. Qu’à cela ne tienne, il vient partager sa passion avec nous pour le portrait et les flashs avec nous.

Salut Dom, j’ai longtemps cru que tu t’appelais vraiment Doumai Vision…

Hahahah…Doumai qui ? Connais pas ! Lol
En faite, mon vrai nom est Dominique CASANOVA, mais dès le début j’ai souhaite avoir un nom “d’artiste”..lol C’est ma marque de fabrique !
Un peu Geek, un peu chauve, un peu photographe, et toujours très sympa 😉
Je suis un passionné d’images, mais aussi de musique, de snowboard, et de plein de trucs de d’jeuns ! J’ai 35 ans, marié, et papa d’un petit garçon de 5 ans. Je réside en région parisienne depuis toujours, malgré mes origines méditerranéennes de l’ile de beauté. Je mesure 1m73, yeux bleus et blond à forte poitrine… Là je pense que vous savez tout !

Portrait en lumière naturelle.

Quand et comment es-tu venu à la photographie ?

Je n’ai plus vraiment en tête la période où j’ai débuté la photo. Pour moi, j’ai vraiment mis le pied sérieusement dedans, en 2009. L’origine de mon attrait pour la photo est venue avec un de mes oncle, qui pratiquait quand j’étais encore qu’un adolescent. C’est lui qui m’a sensibilisé à l’image. Il travaillait sur un reflex argentique CANON. J’ai acquis mon premier compact argentique OLYMPUS avec lui. Puis avec l’avènement du numérique, j’ai, par la suite, acheté un compact CASIO Exilim. C’était une première approche, mais c’est bien plus tard que j’ai poussé mon intérêt pour la photographie. J’ai toujours affectionné les choses esthétiques, et visuellement belles. Donc en 2009, j’ai décidé d’essayer la photo, avec autre chose qu’un compact, histoire de voir ce qu’il était possible de faire avec un “gros” boitier. Depuis je baigne dedans et ce n’est pas prêt de me s’arrêter…

Independance Day – Image extraite de mes errances nocturnes en urbain a la Défense.

Pour toi c’est une drogue, une thérapie ou un passe-temps ?

J’ai commencé la photo comme beaucoup, comme un passe-temps. Cela permet de se rôder a la technique et capturer tout ce qui nous passe sous la main. Mais très vite, cela est devenu une DROGUE. C’est pas une blague…il y a des phénomènes de manque !
Rester trop longtemps sans shooter, et le manque se fait sentir (mdr). D’ailleurs, faudrait voir pour ouvrir une clinique pour les photographes qui souhaiteraient décrocher.
En revanche, pour ma part, je ne vois pas cela comme une thérapie. Par contre cela peut véritablement l’être pour des personnes que l’on photographie. A plusieurs occasions, des clients m’ont confiés que cela leur avait redonné confiance en eux et une estime différente d’eux même.

Extrait d’une Séance client Vision Book Photo.

Quel genre de photographie aimes-tu réaliser ? Quel est ton style ?

Je prends du plaisirs à chaque fois que je réalise des images, quelles qu’elles soient !
Je me suis essayé a plusieurs styles, comme l’urbain, la macro ou encore le paysage. Mais mon domaine de prédilection reste le portrait. J’aime capturer les regards, mettre en lumière les personnes et voir leurs yeux briller a la lecture des images. J’aime réaliser mes images dans des compositions et des styles assez naturels et simple, et y apporter juste ma touche. (cadrage, lumière, lieu)
J’affectionne également les images en nocturne avec des flashs, pour l’ambiance que cela apporte.

Du coup, plutôt lumière naturelle ou flash ?

La question qui tue…! En faite les deux. Appréhender la lumière naturelle est loin d’ être aisé, mais elle offre tellement de choses magnifiques. La maitriser est tout un art.
Mais depuis maintenant un peu plus d’un an, j’ai découvert les séances avec flashs, et il est vrai que je me déplace plus sans eux. Le panel de créativité est immense. Cela produit un rendu juste ENORME, et j’adore ca. Alors je mixe les deux 😉

Portrait nocturne comme je les aime, issue de ma série solitude.

Es-tu passé pro, et pourquoi ?

PRO est un grand mot (ou un Gros mot). Mais oui, depuis Septembre 2011 je suis Auto-Entrepreneur. Cela m’a permis de franchir une étape et me permet à date de pouvoir répondre à des demandes, en toute légalité. Il me semblait important de respecter le cadre légal, vis a vis de mes clients, mais également vis a vis de la profession. Ce complément de revenu me permet principalement de financer mes investissements de matériels. A ce jour je propose mes services pour des mariages, books, séances grossesses, bébés, entreprises et tout ce qui touche à du portrait. Je ne vis pas encore de cette activité, mais j’y travaille !

Séance de collaboration artistique, pour permettre de partager et essayer de nouvelles choses.

Avec quel matos bosses-tu ?

Ahhh le matériel…Cela fait toujours couler beaucoup d’encre.
Allons-y pour un GEEK MODE…. Je suis un ROUGE, dans le jargon, c’est à dire un Canoniste (CANON).
Depuis le début, j’ai opté pour cette marque. J’ai débuté par un 450D en 2009, puis je suis passé au 7D en 2011, pour finir sur un 5D Mark II en 2012. Et pour parfaire le tout j’ai un parc d’optiques CANON : 24-105mm F4L IS USM – 50mm F1,4 USM – 85mm F1,8 USM – 70-200 F2,8L USM.
Coté éclairage, j’ai : 3 Trépieds – 3 Flashs YONGNUO YN560 – 1 Flash CANON EX460II – 4 Cactus V5 – 2 Parapluies Blanc – 2 Parapluies Argent – 1 Softbox 60x60cm – 1 Bol Beauté LUMODI.
Et tout ca, ca pèse une TONNE !

Veux-tu bien choisir une image et la décortiquer pour nous ?

Cette photo est extraite d’une de mes dernières séances (Mai 2012). Réalisée a l’occasion d’un week-end a Nantes, chez mon oncle, celui même qui m’a initié à la photo lors de mon adolescence.
Son fils (mon cousin) est un jeune joueur de Rugby de 16 ans, au Stade Nantais. Ce “petit” cousin, à qui j’ai changé les couches a bien grandi. Alors en partant de Paris, j’avais dans l’idée de faire une séance strobist, dans un domaine qui est la sien….Le Rugby.

Image pour la question “Veux-tu bien choisir une image et la décortiquer pour nous ?”

C’est donc sur son terrain d’entrainement que nous avons réalisé cette séance.
Nous avons commencés a 21h00, afin de bénéficier d’un ciel de début de soirée. Et pour combler le tout, des nuages pour dessiner le ciel. L’ idée était donc de reproduire le plongeon vers un essai. Il fallait donc cadrer large (24mm) pour englober les poteaux, d’où le choix de monter une optique grand angle (24-105) pour avoir un angle le plus large possible. Une prise de vue couchée au sol, pour être a la même hauteur que l’action.
Un rapide calcul d’expo du ciel, pour avoir la bonne expo. Voici les exifs sont :
Iso 100 – 1/200s – f5
Ensuite, j’ai placé deux flashs nus au sol, derrière les poteaux. Ces derniers sont orientés vers le sujet, pour obtenir cette lumière croisée. Pour finir, il y a un troisième flash à gauche de l’image, dans un parapluie blanc, pour venir finir d’éclairer l’action.
Concernant le post-traitement de l’image, tout a été réalisé avec Lightroom 4. Il y a donc un léger recadrage, pour image bien droite. Ensuite un redressage des verticales, pour corriger la déformation du Grand Angle. Un débouchage du premier plan via un filtre gradué (+1IL). Une re-exposition globale de l’image (+0,6IL). Renforcement du contraste, du ciel avec de la clarté, ajout de nette, réduction de bruit, ajustement des couleurs.
Un jolie mix au final, entre la lumière naturelle du ciel et la magie des flashs. Une image tout en Action.

Mon fils, un modèle tout trouve 😉

Tu es aussi fondateur du collectif Strobi, alors quel bilan après ces 2 premiers mois et 8 thèmes publiés ?

Je suis vraiment fier de ce projet et surtout d’avoir pu le partager et le construire avec mon pote Nicolas Vallet. C’est une première pour moi, mais je prends un plaisir immense de pouvoir partager cette passion avec d’autres.
Déjà 8 thèmes, et de très belles choses ont déjà été proposé. Les effectifs ont un peu bougés depuis le début, mais du sang neuf arrive !
Mais ce qui est formidable, c’est de pouvoir regrouper différentes images, toutes liées par un thème, et mis en scène de manières totalement différentes.

Du Strobist comme je les aime, de nuit et avec ma “touche” de lumière. Extrait du Shoot “Coup pour Coup” pour Strobi.fr

Quelles sont les nouveautés à venir ?

La curiosité est un vilain défaut..! lol
Nous sommes toujours “en rodage” et un certains nombre de points devraient voir le jour prochainement. Une diffusion plus large sur d’autres supports, une refonte du site, des partenariats en discussion, des guests stars, et tout ce qui nous passera par la tête pour faire de ce collectif, la référence du Strobist en France et voir de l’univers. (on voit Grand)
Il nous manque juste parfois un peu de temps pour mettre à bien toutes nos idées.

Quels seraient tes conseils pour quiconque voudrait progresser dans la photographie au flash déporté ?

Je dirai de bien distinguer la technique, et ensuite la réalisation. Lorsque l’on débute il y a beaucoup de choses a gérer, surtout pour du portrait. On a trop souvent tendance à se focaliser sur ses lumières et délaisser le principale : Le sujet.
Alors pour bien débuter, faire des essais et encore des essais, pour bien comprendre les mécaniques techniques. Commencer avec une seule source, pour bien appréhender ce qu’un flash apporte. Une fois cette étape acquise, se lancer dans le grand bain et rester concentrer sur ce que sera l’image finale. Les éclairages restent que des outils pour modeler son image.

Se dire oui, pour la vie, sous mon objectif.

As-tu quelques anecdotes à nous raconter ou une rencontre particulièrement forte qui t’as marquée ?

Je n’ai jamais rencontré autant de personnes que depuis que je pratique la photo. Mais il y en a une qui m’a particulièrement fais évoluer et qui a marqué un virage dans mon expérience photographique.
Une rencontre comme le net peut en créer, au travers d’un forum photo.
Je parle de Niko Vallet (en ITW ici)….J’ai une sympathie toute particulière pour lui. Tout d’abord parce que c’est un garçon franc et honnête. C’est à ses cotés que j’ai découvert le strobist et c’est avec lui que j’ai véritablement pris mon orientation. Il ne le mesure peut-être pas pleinement, mais ce mec m’a apporte énormément. Aujourd’hui, nous avons montés Strobi.fr, et cela ne reste que la continuité d’une amitié grandissante.

Un de mes rares paysage, réalisé a Bali en Indonésie.

Quelle question n’ai-je pas posé et réponds-y.

Le nom de mon coiffeur ? C’est DO IT YOURSELF….hahahah

Et pour savoir ce que je fais : http://www.doumai-vision.fr
Et aussi sur Facebook : https://www.facebook.com/Doumai.Vision

Merci Dom, et à ce week-end en live pour le workshop Strobi à Paris !

Publicités

Ton avis m'intéresse :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s