Des mises en scène lugubres pour Strobi…

Salut mon joli, tu t’es égaré ?

Voila déjà 3 mois que le collectif Strobi vous livre son regard -multiple, une douzaine de photographes quand même- sur les thèmes que vous choisissez.

Je voulais revenir sur deux des derniers thèmes, 1 seul flash et Destroy, que j’ai abordé avec un regard sombre. Effectivement, avec pour contrainte de n’utiliser qu’un seul flash, j’ai eu deux idées : dupliquer mon sujet en pose longue comme mon célèbre Beach Fighters, ou alors découper mon sujet avec un éclairage à contre-jour. Pour finir, j’ai choisi un peu des deux solutions. Lire la suite

Publicités

Paris, ville des lumières : 5 jours d’échange photographique

Benjamin Von Wong a mis le feu tout le week-end

Dans la vie parfois, il y a des opportunités qu’il ne vaut mieux pas manquer sous peine de passer à côté d’une belle aventure et je pense que ce week-end en a fait partie.
Il y a 6 semaines, j’avais échafaudé le plan de descendre à Paris. Il parait que les Français disent monter à Paris, mais comme que c’est comparativement plus bas en altitude que la Suisse, j’aime bien dire descendre à Paris.
Bref, il y a 6 semaines, j’avais le désir de profiter de l’escale parisienne du tour européen du talentueux photographe canadien Benjamin Von Wong dans la capitale française pour le rencontrer ainsi que quelques autres photographes que je connais au travers de leurs images ou leur blog. Pour rendre l’aventure possible, le centre névralgique était Niko Vallet, en charge de l’organisation de Ben et qui m’a gentiment proposé de m’accueillir chez lui.

C’est donc le jeudi de l’ascension que j’ai embarqué dans le TGV Lyria pour arriver sur le coup des 10h dans la ville lumière. Niko m’a pris en charge à la gare de Lyon et on a rejoint Bastille pour la pause déjeuner avec Aurélie Amiot, mieux connue sous le nom de Madame Oreille sur la toile. L’un est un grand costaud, chevelu et barbu tandis que l’autre est plus petite avec les cheveux courts. Mais je trouve amusant quand un dénominateur commun réuni des gens qui ne se seraient pas regardés dans la rue. En l’occurrence, on a passé l’après-midi à parler photo, voyage et photo de voyage, ce qui a été aussi l’occasion pour Aurélie de me dédicacer son tout nouveau guide du photographe-voyageur !

Un guide dédicacé pour moi ! Le dernier exemplaire avec coquilles, un futur collector

De retour chez Niko, est venu Olivier Lemarchand (aka Oli4) directement d’Allemagne avant d’accueillir le fameux Benjamin Von Wong et son ami et caméraman Erwan Cloarec pour une mémorable raclette. Pour moi Ben est un symbole d’un photographe accompli et je le mettais sur une autre planète artistique. Je le pense toujours,  mais en vrai il vient vers toi et il fait de toi un pote : avec son énergie communicative il te met direct à l’aise et après 10min tu as l’impression de le connaitre depuis toujours. Autant Ben est un personnage qui s’amuse sans se soucier des conventions, autant Erwan a un caractère calme et tempéré, mais ce qui les réuni, c’est leur curiosité sincère : ils viennent à toi et cherchent à tisser une relation amicale, sans faux semblant. En ce sens, ils me font penser à un philosophe grec qui disait : « Je n’ai jamais rencontré de personne si sotte qu’elle n’ait rien à m’apprendre ».

Ainsi, après une soirée où on a tous appris à se connaitre et où on a bien rigolé (un Chinois, un Canadien, un Français, un Suisse et Allemand mangent une raclette, qui shoot en Pentax ?) et bien bu (de la liqueur de whisky au sirop d’étable, une merveille !), on s’est mis au lit avant le workshop animé par Ben le lendemain. Lire la suite

ITW // Doumai Vision : flasheur

Extrait d’une séance client Baby Vision

Ce soir j’accueille Dominique Casanova, aka Doumai. Co-fondateur du collectif Strobi, il a un peu moins de cheveux que Niko Vallet. Qu’à cela ne tienne, il vient partager sa passion avec nous pour le portrait et les flashs avec nous.

Salut Dom, j’ai longtemps cru que tu t’appelais vraiment Doumai Vision…

Hahahah…Doumai qui ? Connais pas ! Lol
En faite, mon vrai nom est Dominique CASANOVA, mais dès le début j’ai souhaite avoir un nom “d’artiste”..lol C’est ma marque de fabrique !
Un peu Geek, un peu chauve, un peu photographe, et toujours très sympa 😉
Je suis un passionné d’images, mais aussi de musique, de snowboard, et de plein de trucs de d’jeuns ! J’ai 35 ans, marié, et papa d’un petit garçon de 5 ans. Je réside en région parisienne depuis toujours, malgré mes origines méditerranéennes de l’ile de beauté. Je mesure 1m73, yeux bleus et blond à forte poitrine… Là je pense que vous savez tout !

Portrait en lumière naturelle. Lire la suite

ITW // Niko Vallet, photographe de mariages, portraits, books & events

Une photo qui m'a convaincu de faire du studio à domicile, le coussin et le téléphone était chez le client, je les ai vus pendant la séance et ça a fait tilt.

En deuxième invité, j’accueille Nicolas Vallet, photographe parisien. Il aime les portraits d’amoureux, de comédiens, les flashs qui crépitent, la musique qui bourrine, les images verticales qui rallongent la mise en page et les cheveux longs sur sa tête comme sur celles de ses modèles : Lire la suite

Strobi #3 : Dans les bras de Morphée… Le chouchou

Dans les bras de Morphée… le chouchou

Hier est sorti la première « vraie » image du collectif Strobi, c’est-à-dire une image répondant au thème Dans les bras de Morphée que vous, le public, avez voté et que le collectif a pris à coeur de réaliser sur base de son interprétation personnelle.

J’ai eu pour idée de mettre en scène Noémie au pays des rêves, son doudou préféré dans les bras qui nargue ses comparses le toisant d’un air jaloux, dépité et malheureux.
L’inspiration vient de Toys Story pour la vie propre des jouets ainsi que Jushua Hoffine que j’ai découvert chez Backstar. Puis j’ai mis quelques heures à coudre différentes attitudes aux peluches afin de leur donner un air malheureux.

Pour le setup :

  • un flash avec gélatine rouge à 1/8 depuis l’arrière
  • un flash avec 2 gélatines bleus à 1/32 depuis le dessus en direction des peluches
  • une lampe de chevet orientée contre Noémie

Setup

Voila tout, le projet n’a de sens que si vous allez voir la série Dans les Bras de Morphée dans sa globalité et n’oubliez pas de voter pour les prochains thèmes !

A bientôt pour le prochain thème Solitude !

Strobi #2 Les Flashs c’est…

Strobi #2 Les Flashs c'est Cow Boy

Le deuxième thème est sorti sur Strobi.fr. Je vous laisse cliquer sur l’image pour accéder à toutes les publications des Strobers sous le thème Les flashs c’est…

Pour cette prise de vue, deux flashs, une lampe de chantier et un atelier à 0°C.

Rgs_ participant du nouveau collectif Stobi.fr

Tiens, j’ai oublié de vous en parler la semaine dernière. Niko Vallet et Doumai Vision, deux talentueux photographes français, ont monté un collectif Strobist. Pour l’histoire, le mouvement Strobist a pris de l’ampleur sous l’influence du photojournaliste David Hobby qui avait pris l’habitude de couvrir ses reportages avec des flashs cobras déportés de l’appareil photo. L’avantage étant de modeler la lumière à sa guise avec du matériel léger comparé à l’éclairage studio.
Si vous voulez apprendre cette technique, suivez son excellent guide Lighting 101.

Mais revenons à notre collectif francophone, nommé Strobi.fr. Le principe ? Associer 15 photographes amateurs ou professionnels autours de flashs déportés afin de couvrir deux thèmes, ou défis mensuels dont vous êtes les votants.
Je ne sais toujours pas pourquoi ni comment ils m’ont choisi, et encore moins pourquoi j’ai accepté mais maintenant il va falloir faire chauffer les flashs.

Le premier thème « Best of 2011 » (Beach Fighters, je sais, c’est du réchauffé) permet de découvrir les acteurs du projet, tandis que le thème « Les flashs c’est… » sortira le 15 février.

Prenez part à l’aventure :