J69 / Auto-portrait : J’arrive pas vendre ce van !!

J69 / Auto-portrait : J'arrive pas vendre ce van !!

Voila une semaine que j’essaye de vendre mon van. J’ai mis des annonces sur internet et dans une 20ène de backpack’ en ville et ailleurs. Pour l’instant j’ai reçu plus de messages d’escrocs « Paypal » que de vrai réponses. J’ai encore réduit le prix, il me reste 2 jours, vendredi j’aurais quitté le pays… J’y crois encore.

Cliquez sur la photo pour accéder au setup strobist

Publicités

J55 / Détail du quotidien : Les levers du soleil dans le van

J55 / Détail du quotidien : Les levers du soleil dans le van

Voila déjà mon avant-dernier lever de soleil dans le van. Demain je serais arrivé à Perth et il sera venu le temps de vendre le brave Wombat. Je crois qu’il va me manquer. Tous ces matins incroyables à regarder le soleil percer la pénombre, lové dans mes trois sacs de couchage. Des moments magiques.

J36 / Détail du quotidien : 300’000km, un score normal pour un van australien

J36 / Détail du quotidien : 300'000km, un score normal pour un van australien

Aujourd’hui mon brave WWM (the White Wombat Mobile, le surnom de mon campervan) a franchi d’une roue alerte les 300’000km d’existence ! Allez, plus que 4000km jusqu’à Perth et je te libère de tes bons et loyaux services !

The White Wombat

Dobelyou-Dobelyou pour les intimes…

2011.03.01_Brisbane-30
The White Wombat, le van qui va me trimbaler aux 4 coins de l’Australie.

Voila, je me suis acheté un van afin de pouvoir confortablement explorer l’Australie. Nombreux sont les backpackers qui voyagent à bord d’un campervan aménagé pour l’occasion, avec matelas Kingsize et tout le matériel de camping, y compris parfois un toit pop-up, le réfrigérateur et la douche solaire. Attention cependant de bien vérifier l’état du véhicule et ne pas craquer pour un vieux combi VW qui a vécu Mai 68 et a fait 50x le tour du pays depuis.


2011.03.11_Sydney-11

143 sec // f13 // ISO 100 // f/11 // flash 1/4

Pour l’occasion, j’ai voulu l’immortaliser avec une technique qui consiste à tourner autours du sujet en déclenchant le flash à intervalle régulier. J’ai donc trouvé un parking semi-circulaire et c’est sous l’oeil curieux, hilare voire inquisiteur des rares badauds que j’ai procédé :

1. Allumer brièvement les phares
2. déclencher le flash en direction du van
3. déclencher le flash en direction de la caméra lorsqu’il n’est pas orienté de façon visible vers l’objectif.

Mes regrets sont d’avoir oublié d’éclairer l’arbre à la lampe de poche et d’avoir ce mélange d’éclairage urbain avec l’éclairage du flash, ce qui donne une balance des blancs bizarre entre le van et le sol.

Savez-vous comment je peux me procurer des gélatines correctives pour pas cher ? Ici ils les vendent $50 le paquet quand elles sont à $20 online

Rgs_